Necrodes littoralis, le Sylphe des rivages

le 29 décembre 2019, dans Coléoptères, Faune, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Necrodes littoralis, le Sylphe des rivages -1-

Necrodes littoralis, le Sylphe des rivages

 

Necrodes littoralis (Linnaeus, 1761)

Classification : Coleoptera – Polyphaga – Staphyliniformia – Staphylinoidea – Silphidae – Silphinae – Silphidae.

La famille des Silphidés (Silphidae) fait partie de la superfamille des Staphylinoidés (Staphylinoidea) et renferme 26 espèces en France. On dénombre 17 espèces de Silphinés (Silphinae) et 9 espèces de Nicrophoridés (Nicrophorinae).
Identification rapide : Corps entièrement brun noir. Les trois derniers articles des antennes d’un brun rouge aussi bien que le dessous des quatre tarses antérieurs chez le mâle.
Corselet et élytres pointillés, ceux-ci avec trois côtes longitudinales élevées avec une petite gîbbosité transversale entre la deuxième et la troisième côte vers les deux tiers des élytres.Taille : 15 à 25 mm.
L’espèce se rencontre dans les milieux forestiers et ouverts sur divers cadavres (petits mammifères, oiseaux, reptiles…), d’avril à septembre. Il est attiré par les lumières. [HASTIR & GASPAR, 2001].
Individu récolté à Saint-Bonnet-de-Tronçais « Les Breures », département de L’Allier (03), France, le 13-VIII-2001.
Travail photographique d’insecte en collection réalisé et destiné à la publication d’ouvrages scientifiques.

Une réponse de Necrodes littoralis, le Sylphe des rivages

  1. alain adamski dit :

    Un éclairage parfait pour un animal sombre, que demander de plus ?
    Très chouette empilement Alain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



error: Content is protected !!