Isodontia mexicana mâle, l'Isodonte mexicaine -1-

Isodontia mexicana mâle, l’Isodonte mexicaine -1-

Isodontia mexicana mâle, l'Isodonte mexicaine -2-

Isodontia mexicana mâle, l’Isodonte mexicaine -2-

Isodontia mexicana mâle, l'Isodonte mexicaine -3-

Isodontia mexicana mâle, l’Isodonte mexicaine -3-

Isodontia mexicana mâle, l'Isodonte mexicaine -4-

Isodontia mexicana mâle, l’Isodonte mexicaine -4-

Isodontia mexicana mâle, l'Isodonte mexicaine -5-

Isodontia mexicana mâle, l’Isodonte mexicaine -5-

Isodontia mexicana mâle, l'Isodonte mexicaine -6-

Isodontia mexicana mâle, l’Isodonte mexicaine -6-

Isodontia mexicana mâle, l'Isodonte mexicaine -7-

Isodontia mexicana mâle, l’Isodonte mexicaine -7-

Isodontia mexicana mâle, l'Isodonte mexicaine -8-

Isodontia mexicana mâle, l’Isodonte mexicaine -8-

Isodontia mexicana mâle, l'Isodonte mexicaine -9-

Isodontia mexicana mâle, l’Isodonte mexicaine -9-

Isodontia mexicana mâle, l'Isodonte mexicaine -10-

Isodontia mexicana mâle, l’Isodonte mexicaine -10-

Isodontia mexicana mâle, l'Isodonte mexicaine -11-

Isodontia mexicana mâle, l’Isodonte mexicaine -11-

Isodontia mexicana mâle, l'Isodonte mexicaine -12-

Isodontia mexicana mâle, l’Isodonte mexicaine -12-

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Classe : Insecta.
Super-ordre : Endopterygota.
Ordre : Hymenoptera.
Sous-ordre : Apocrita.
Super-famille : Apoidea.
Famille : Sphecidae.
Sous-famille : Sphecinae.
Tribu : Sphecini.
Genre : Isodontia.

Nom scientifique : Isodontia mexicana (Saussure, 1867).
Nom commun : Sphex du Mexique.

Isodontia mexicana est un Hyménoptère de la famille des Sphécidés (Sphecidae).
Cette guêpe, entièrement noire, mesure de 10 à 20 mm de long. Le thorax et la tête sont couverts en partie d’une pilosité blanche. Les ailes sont fumées. L’abdomen est relié au thorax par un long pétiole. Les femelles sont plus grosses que les mâles et émergent plus tard que ceux-ci.
Isodontia mexicana est active du début de l’été, jusqu’en septembre. Elle se nourrit de nectar de fleurs variées. Dans les jardins, on l’observe souvent sur les fleurs de menthe ou de lierre. L’espèce n’est pas agressive.
La femelle établit son nid dans les tiges ou les feuilles enroulées de diverses plantes, parfois dans cavités naturelles près du sol. Chaque nid comporte une série linéaire de 6 à 8 cellules, séparées par des cloisons faites de débris végétaux. Les proies emmagasinées sont des Gryllidae et des Tettigoniidae. Un bouchon végétal constitué de longues herbes sèches ou d’aiguilles de pin est utilisé pour fermer l’ouverture.
Lorsque les larves éclosent elles se nourrissent des proies. A la nymphose elles tissent un cocon d’où un adulte sort deux à trois semaines plus tard.
Isodontia mexicana est une espèce largement répandue en Amérique du Nord, au Mexique et en Amérique Centrale. Isodontia mexicana a été observé pour la première fois en France, en septembre 1960, au environ du Cap d’Agde. Elle est restée cantonnée dans le Midi de la France pendant plusieurs années. Elle aurait profité de la canicule de 2003 pour traverser le Massif Central et se répandre peu à peu sur le territoire français. On la rencontre aussi en Suisse, Italie, Espagne et désormais dans des localités de plus en plus au Nord et à l’Est de l’Europe.

Apis mellifera, l’Abeille mellifère

le 8 novembre 2019, dans Faune, Hyménoptères, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Apis mellifera, l'Abeille mellifère -14R-

Apis mellifera, l’Abeille mellifère

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Ordre : Hymenoptera.
Sous-ordre : Apocrita.
Infra-ordre : Aculeata.
Super-famille : Apoidea.
Famille : Apidae.
Tribu : Apini.
Genre : Apis.

Nom scientifique : Apis mellifera Linné, 1758.
Nom commun : Abeille domestique; Abeille mellifère.

L’Abeille mellifère ou Abeille domestique (Apis mellifera) est sans nul doute l’espèce la plus évoluée de toutes les Abeilles de la famille des Apidés (Apidae). Elle peut former des colonies extrêmement populeuses de plusieurs milliers d’individus comprenant une reine féconde, de nombreuses ouvrières stériles et quelques mâles dont le seul but est de féconder la future jeune reine lors du vol nuptial.
 Cette espèce possède un véritable langage permettant aux individus de communiquer entre eux, notamment pour indiquer les distances des sources de nourriture par rapport à la ruche et suivant la position du soleil dans le ciel.
 Depuis l’Antiquité, l’homme a su utiliser ses qualités de productrice de miel, mais également de cire et de propolis. Il n’est pas étonnant que l’Abeille mellifère soit le seul insecte vraiment domestique (avec le Ver à soie).
Son comportement est si remarquable que des chercheurs ont consacré leur vie à l’étudier (ex. Karl von Frisch). Aujourd’hui encore bien des aspects de leur biologie restent à découvrir.
 Avec l’utilisation intensive des insecticides, pesticides et produits phytosanitaires, depuis quelques années, ses populations sont en diminutions.
Albert Einstein aura-t-il raison ?
Pour plus d’infos : http://fr.wikipedia.org/wiki/Apis_mellifera

Apis mellifera, l’Abeille mellifère

le 1 novembre 2019, dans Faune, Hyménoptères, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Apis mellifera, l'Abeille mellifère -9R-

Apis mellifera, l’Abeille mellifère

 

Apis mellifera

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Ordre : Hymenoptera.
Sous-ordre : Apocrita.
Infra-ordre : Aculeata.
Super-famille : Apoidea.
Famille : Apidae.
Tribu : Apini.
Genre : Apis.

Nom scientifique : Apis mellifera Linné, 1758.
Nom commun : Abeille domestique; Abeille mellifère.

L’Abeille mellifère ou Abeille domestique (Apis mellifera) est sans nul doute l’espèce la plus évoluée de toutes les Abeilles de la famille des Apidés (Apidae). Elle peut former des colonies extrêmement populeuses de plusieurs milliers d’individus comprenant une reine féconde, de nombreuses ouvrières stériles et quelques mâles dont le seul but est de féconder la future jeune reine lors du vol nuptial.
 Cette espèce possède un véritable langage permettant aux individus de communiquer entre eux, notamment pour indiquer les distances des sources de nourriture par rapport à la ruche et suivant la position du soleil dans le ciel.
 Depuis l’Antiquité, l’homme a su utiliser ses qualités de productrice de miel, mais également de cire et de propolis. Il n’est pas étonnant que l’Abeille mellifère soit le seul insecte vraiment domestique (avec le Ver à soie).
Son comportement est si remarquable que des chercheurs ont consacré leur vie à l’étudier (ex. Karl von Frisch). Aujourd’hui encore bien des aspects de leur biologie restent à découvrir.
 Avec l’utilisation intensive des insecticides, pesticides et produits phytosanitaires, depuis quelques années, ses populations sont en diminutions.
Albert Einstein aura-t-il raison ?
Pour plus d’infos : http://fr.wikipedia.org/wiki/Apis_mellifera

Apis mellifera, l’Abeille mellifère

le 23 octobre 2019, dans Faune, Hyménoptères, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Apis mellifera, l'Abeille mellifère -8R-

Apis mellifera, l’Abeille mellifère

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Ordre : Hymenoptera.
Sous-ordre : Apocrita.
Infra-ordre : Aculeata.
Super-famille : Apoidea.
Famille : Apidae.
Tribu : Apini.
Genre : Apis.

Nom scientifique : Apis mellifera Linné, 1758.
Nom commun : Abeille domestique; Abeille mellifère.

L’Abeille mellifère ou Abeille domestique (Apis mellifera) est sans nul doute l’espèce la plus évoluée de toutes les Abeilles de la famille des Apidés (Apidae). Elle peut former des colonies extrêmement populeuses de plusieurs milliers d’individus comprenant une reine féconde, de nombreuses ouvrières stériles et quelques mâles dont le seul but est de féconder la future jeune reine lors du vol nuptial.
 Cette espèce possède un véritable langage permettant aux individus de communiquer entre eux, notamment pour indiquer les distances des sources de nourriture par rapport à la ruche et suivant la position du soleil dans le ciel.
 Depuis l’Antiquité, l’homme a su utiliser ses qualités de productrice de miel, mais également de cire et de propolis. Il n’est pas étonnant que l’Abeille mellifère soit le seul insecte vraiment domestique (avec le Ver à soie).
Son comportement est si remarquable que des chercheurs ont consacré leur vie à l’étudier (ex. Karl von Frisch). Aujourd’hui encore bien des aspects de leur biologie restent à découvrir.
 Avec l’utilisation intensive des insecticides, pesticides et produits phytosanitaires, depuis quelques années, ses populations sont en diminutions.
Albert Einstein aura-t-il raison ?
Pour plus d’infos : http://fr.wikipedia.org/wiki/Apis_mellifera

Apis mellifera, l’Abeille mellifère

le 20 octobre 2019, dans Faune, Hyménoptères, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Apis mellifera, l'Abeille mellifère -7-

Apis mellifera, l’Abeille mellifère

 

Apis mellifera

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Ordre : Hymenoptera.
Sous-ordre : Apocrita.
Infra-ordre : Aculeata.
Super-famille : Apoidea.
Famille : Apidae.
Tribu : Apini.
Genre : Apis.

Nom scientifique : Apis mellifera Linné, 1758.
Nom commun : Abeille domestique; Abeille mellifère.

L’Abeille mellifère ou Abeille domestique (Apis mellifera) est sans nul doute l’espèce la plus évoluée de toutes les Abeilles de la famille des Apidés (Apidae). Elle peut former des colonies extrêmement populeuses de plusieurs milliers d’individus comprenant une reine féconde, de nombreuses ouvrières stériles et quelques mâles dont le seul but est de féconder la future jeune reine lors du vol nuptial.
 Cette espèce possède un véritable langage permettant aux individus de communiquer entre eux, notamment pour indiquer les distances des sources de nourriture par rapport à la ruche et suivant la position du soleil dans le ciel.
 Depuis l’Antiquité, l’homme a su utiliser ses qualités de productrice de miel, mais également de cire et de propolis. Il n’est pas étonnant que l’Abeille mellifère soit le seul insecte vraiment domestique (avec le Ver à soie).
Son comportement est si remarquable que des chercheurs ont consacré leur vie à l’étudier (ex. Karl von Frisch). Aujourd’hui encore bien des aspects de leur biologie restent à découvrir.
 Avec l’utilisation intensive des insecticides, pesticides et produits phytosanitaires, depuis quelques années, ses populations sont en diminutions.
Albert Einstein aura-t-il raison ?
Pour plus d’infos : http://fr.wikipedia.org/wiki/Apis_mellifera

error: Content is protected !!