Eristalis tenax, l'Eristale tenace sur fleur de Crépis (montage) -1-

Eristalis tenax, l’Eristale tenace sur fleur de Crépis

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Ordre : Diptera.
Sous-ordre : Brachycera.
Infra-ordre : Muscomorpha.
Famille : Syrphidae.
Sous-famille : Eristalinae.
Genre : Eristalis.

Nom scientifique : Eristalis tenax (Linné, 1758).
Nom(s) commun(s) : Eristale tenace ; Eristale gluante; Mouche pourceau.

L’Eristale tenace (Eristalis tenax) est un Diptère Brachycère de la famille des Syrphidés (Syrphidae), sous-famille des Eristalinés (Eristalinae).
C’est l’espèce la plus commune de la famille. Elle ressemble au mâle d’Apis mellifera. Les espèces du genre Eristalis ont le corps épais, noir ou cuivreux, couvert d’une pilosité rase et veloutée. L’abdomen est plus ou moins taché de jaune sale. L. 9-10 mm.
Les adultes sont anthophiles, saprophiles, parfois coprophiles. On rencontre cette espèce, d’avril à octobre, dans les prairies, les bois, mais également dans les jardins, se posant fréquemment sur les fleurs.
Les larves vivent dans les excréments et les eaux putrides. Elles sont grises, cylindriques et épineuses, et munies d’un tube respiratoire rétractile de 2 à 3 cm de long à leur extrémité postérieure, d’où leur nom de « Vers à queue de Rat ».
L’espèce est cosmopolite en zone tempérée.

Volucella zonaria, la Volucelle zonée

le 9 juin 2019, dans Diptères, Faune, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Volucella zonaria, la Volucelle zonée -2-

Volucella zonaria, la Volucelle zonée

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Super-ordre : Endopterygota.
Ordre : Diptera.
Sous-ordre : Brachycera.
Infra-ordre : Muscomorpha.
Famille : Syrphidae.
Sous-famille : Eristalinae.
Genre : Volucella.

Nom scientifique : Volucella zonaria Poda, 1761.
Nom(s) commun(s) : Volucelle zonée ; Volucelle ceinturée ou à ceinture.

La Volucelle zonée (Volucella zonaria) est un Diptère de la famille des Syrphidés (Syrphidae), sous-famille des Volucellinés (Volucellinae).
Cette espèce est facilement reconnaissable, tant par sa taille : 2 à 2,5 cm, que par ses couleurs jaunes, noires et acajous qui la font ressembler au Frelon Vespa crabro. Cette mouche se reconnaît également à son abdomen épais, strié de deux bandes noires se détachant sur un fond jaune et à sa tête large ornée d’une bande jaune entre les deux yeux, avec des antennes courtes et plumeuses. Une particularité morphologique de la Volucelle zonée est la forte protubérance jaune vif sur le devant de la tête.
Les larves, épineuses, sont commensales des nids de Guêpes, de Frelons, et de Bourdons où elles se nourrissent de cadavres d’Hyménoptères et parfois de couvain. L’espèce est commune dans les bois et forêts de l’ensemble des zones tempérées. On la rencontre, au printemps et en été, planant à une certaine hauteur dans les clairières ensoleillées ou volant dans les chemins à grande vitesse et également posée immobile sur les feuillages et les fleurs d’Apiacées (= Ombellifères), où elle se nourrit de nectar. Les fleurs de Buddleia ou Arbre aux Papillons sont particulièrement attractives pour cette espèce. Peu farouche elle se laisse approcher ; il est même facile de la prendre à la main.
Ne pas la confondre avec Volucella inaris qui possède 3 bandes noires sur le dessus de l’abdomen, alors que Volucella zonaria en a que deux.

Sphaerophoria scripta, la Sphaerophore notée

le 18 avril 2019, dans Diptères, Faune, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Sphaerophoria scripta, la Sphaerophore notée -4-

Sphaerophoria scripta, la Sphaerophore notée -4-

Sphaerophoria scripta, la Sphaerophore notée

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Super-ordre : Endopterygota.
Ordre : Diptera.
Sous-ordre : Brachycera.
Infra-ordre : Muscomorpha.
Famille : Syrphidae.
Sous-famille : Syrphinae.
Tribu : Syrphini.
Genre : Sphaerophoria.

Nom scientifique : Sphaerophoria scripta (Linné, 1758)
Nom(s) commun(s) : Sphaerophore notée ; Syrphe porte plume.

La Sphaerophore notée (Sphaerophoria scripta) est un diptère de la famille des Syrphidés (Syrphidae).
Cette espèce est parfois appelée Syrphe porte plume car le dessin sur l’extrémité de l’abdomen du mâle évoque le dessin d’une plume autrefois employée par les écoliers et se termine par un bout élargi et arrondi. La femelle a un abdomen plus large et se terminant en pointe. L. 8-11 mm.
Ce Syrphe migrateur, très commun, se rencontre sur les fleurs et les feuilles de avril à novembre avec une plus grande abondance en juillet. Il a une préférence pour les fleurs composées jaunes et les ombellifères blanches. Les adultes sont de bons pollinisateurs car ils se nourrissent de nectar mais aussi de miellat. Le Syrphe porte-plume a un cycle de reproduction très court et il peut y avoir jusqu’à neuf générations par an. Les œufs sont déposés près des colonies de Pucerons. Les larves aphidiphages (se nourrissant de Pucerons) se développent sur de nombreuses plantes.
Il y a environ 16 espèces du genre Sphaerophoria en France.
Répartition géographique : Afrique du Nord, Europe, Asie jusqu’à la côte Pacifique. Le Syrphe porte-plume est une espèce migratrice.

Sphaerophoria scripta, la Sphaerophore notée -1R-

Sphaerophoria scripta, la Sphaerophore notée

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Super-ordre : Endopterygota.
Ordre : Diptera.
Sous-ordre : Brachycera.
Infra-ordre : Muscomorpha.
Famille : Syrphidae.
Sous-famille : Syrphinae.
Tribu : Syrphini.
Genre : Sphaerophoria.

Nom scientifique : Sphaerophoria scripta (Linné, 1758)
Nom(s) commun(s) : Sphaerophore notée ; Syrphe porte plume.

La Sphaerophore notée (Sphaerophoria scripta) est un diptère de la famille des Syrphidés (Syrphidae).
Cette espèce est parfois appelée Syrphe porte plume car le dessin sur l’extrémité de l’abdomen du mâle évoque le dessin d’une plume autrefois employée par les écoliers et se termine par un bout élargi et arrondi. La femelle a un abdomen plus large et se terminant en pointe. L. 8-11 mm.
Ce Syrphe migrateur, très commun, se rencontre sur les fleurs et les feuilles de avril à novembre avec une plus grande abondance en juillet. Il a une préférence pour les fleurs composées jaunes et les ombellifères blanches. Les adultes sont de bons pollinisateurs car ils se nourrissent de nectar mais aussi de miellat. Le Syrphe porte-plume a un cycle de reproduction très court et il peut y avoir jusqu’à neuf générations par an. Les œufs sont déposés près des colonies de Pucerons. Les larves aphidiphages (se nourrissant de Pucerons) se développent sur de nombreuses plantes.
Il y a environ 16 espèces du genre Sphaerophoria en France.
Répartition géographique : Afrique du Nord, Europe, Asie jusqu’à la côte Pacifique. Le Syrphe porte-plume est une espèce migratrice.

Stenopogon elongatus, le Stenopogon allongé

le 20 septembre 2018, dans Diptères, Faune, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Stenopogon elongatus, le Stenopogon allongé -1-

Stenopogon elongatus, le Stenopogon allongé

Stenopogon elongatus, le Stenopogon allongé -2-

Stenopogon elongatus, le Stenopogon allongé

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-ordre : Brachycera.
Famille : Asilidae.
Sous-famille : Stenopogoninae.
Tribu : Stenopogonini.
Genre : Stenopogon.

Nom scientifique : Stenopogon elongatus (Meigen, 1804).
Nom(s) commun(s) : Stenopogon allongé ; Asilide allongé.

Le Stenopogon allongé (Stenopogon elongatus) est un Diptère de la famille des Asilidés (Asilidae), sous-famille des Stenopogoninés (Stenopogoninae).
L’espèce présente un corps élancé, gris jaune ou orange, couvert de soies sensorielles, avec des pattes très longues armées de fortes soies.
Les proies sont d’autres Asilides, des Abeilles ou des Sauterelles. L. 18-26 mm.
Les espèces du genre Stenopogon sont méridionales. On les rencontre dans les régions arides ou désertiques.

Mots Tag:
 

Sicus ferrugineus, le Sicus ferrugineux

le 15 mai 2018, dans Diptères, Faune, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Sicus ferrugineus, le Sicus ferrugineux -1-

Sicus ferrugineus, le Sicus ferrugineux

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Ordre : Diptera.
Sous-ordre : Brachycera.
Famille : Conopidae.
Sous-famille : Myopinae.
Tribu : Sicini.
Genre : Sicus.

Nom scientifique : Sicus ferrugineus (Linné, 1761).
Nom(s) commun(s) : Sicus ferrugineux ; Concombre ferrugineux.

Le Sicus ferrugineux (Sicus ferrugineus) est un Diptère de la famille des Conopidés (Conopidae), sous-famille des Myopinés (Myopinae).
Les Conopidés inclus autrefois dans la famille des Syrphidés, font le lien avec les Muscidés. Ce sont des Diptères Acalyptères (cuillerons thoraciques petits ou nuls) aux antennes longues tendues vers l’avant, à l’abdomen allongé et assez mince replié ventralement. Ils miment par leur couleur les Hyménoptères vespiformes.
Seule espèce du genre Sicus, cette mouche se reconnait à sa coloration ferrugineuse, son mésonotum taché de noir et son abdomen taché de blanchâtre. L. 9-13 mm.
La femelle pond ses oeufs sur le dos des Bourdons en plein vol. Après éclosion, les larves se nourrissent aux dépends de la colonies de Bourdons, mais également des Osmies et des Xylocopes dont les adultes parasités finissent en dépouilles sèches desquelles émergent le Conopide adulte (nymphose dans l’abdomen de l’hôte). Cette biologie particulière explique l’intérêt des recherches actuelles concernant l’utilisation du Conops vesicularis contre le Frelon asiatique.
On rencontre l’espèce, de mai à septembre, sur les fleurs, de Chardons notamment.

error: Content is protected !!