Myathropa florea, l’Eristale des fleurs

le 24 avril 2018, dans Diptères, Faune, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Myathropa florea, l'Eristale des fleurs -1-

Myathropa florea, l’Eristale des fleurs

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Ordre : Diptera.
Sous-ordre : Brachycera.
Infra-ordre : Muscomorpha.
Famille : Syrphidae.
Sous-famille : Eristalinae.
Genre : Myathropa.

Nom scientifique : Myathropa florea (Linné, 1758).
Nom(s) commun(s) : L’Eristale des fleurs ; Syrphe à tête de mort.

L’Eristale des fleurs ou Syrphe à tête de mort (Myathropa florea) est un Diptère de la famille des Syrphidés (Syrphidae), sous-famille des Eristalinés (Eristalinae).
Cette mouche très propre (elle n’arrête pas de se nettoyer, en particulier avant de prendre son vol) est souvent confondue avec une abeille ou une guêpe en raison de sa taille et de son aspect général. L. 12-13 mm.
Les dessins du mesonotum évoquent plus ou moins une tête de mort, d’où son nom anglais (Dead head fly).
On rencontre l’espèce de mai à octobre dans les prairies et bois, butinant sur les fleurs d’Ombellifères. Les larves se développent dans l’eau des trous d’arbres ou les plaies ulcérées des troncs.
Espèce répandue en Afrique du Nord et dans toute l’Europe.
Les larves se développent dans les cavités remplies d’eau stagnante, par exemple dans les vieux arbres.

Eristalis tenax sur fleurs de Crépis 01E

Eristalis tenax, l’Eristale gluante sur fleurs de Crépis

Eristalis tenax (Linné, 1758)

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Ordre : Diptera.
Sous-ordre : Brachycera.
Infra-ordre : Muscomorpha.
Famille : Syrphydae.
Sous-famille : Eristalinae.
Genre : Eristalis.

Nom scientifique : Eristalis tenax.
Nom(s) commun(s) : Eristale gluante ; Eristale tenace ; Mouche pourceau.

L’Eristale gluante (Eristalis tenax) est un Diptère Brachycère de la famille des Syrphidés (Syrphidae), sous-famille des Eristalinés (Eristalinae). C’est l’espèce la plus commune de la famille. Elle ressemble au mâle d’Apis mellifera.
Les espèces du genre Eristalis ont le corps épais, noir ou cuivreux, couvert d’une pilosité rase et veloutée. L’abdomen est plus ou moins taché de jaune sale. L. 9-10 mm. Les adultes sont anthophiles, saprophiles, parfois coprophiles.
On rencontre cette espèce, d’avril à octobre, dans les prairies, les bois, mais également dans les jardins, se posant fréquemment sur les fleurs.
Les larves vivent dans les excréments et les eaux putrides. Elles sont grises, cylindriques et épineuses, et munies d’un tube respiratoire rétractile de 2 à 3 cm de long à leur extrémité postérieure, d’où leur nom de « Vers à queue de Rat ». L’espèce est cosmopolite en zone tempérée.

error: Content is protected !!