Eristalis tenax, l'Eristale tenace sur fleur de Crépis (montage) -1-

Eristalis tenax, l’Eristale tenace sur fleur de Crépis

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Ordre : Diptera.
Sous-ordre : Brachycera.
Infra-ordre : Muscomorpha.
Famille : Syrphidae.
Sous-famille : Eristalinae.
Genre : Eristalis.

Nom scientifique : Eristalis tenax (Linné, 1758).
Nom(s) commun(s) : Eristale tenace ; Eristale gluante; Mouche pourceau.

L’Eristale tenace (Eristalis tenax) est un Diptère Brachycère de la famille des Syrphidés (Syrphidae), sous-famille des Eristalinés (Eristalinae).
C’est l’espèce la plus commune de la famille. Elle ressemble au mâle d’Apis mellifera. Les espèces du genre Eristalis ont le corps épais, noir ou cuivreux, couvert d’une pilosité rase et veloutée. L’abdomen est plus ou moins taché de jaune sale. L. 9-10 mm.
Les adultes sont anthophiles, saprophiles, parfois coprophiles. On rencontre cette espèce, d’avril à octobre, dans les prairies, les bois, mais également dans les jardins, se posant fréquemment sur les fleurs.
Les larves vivent dans les excréments et les eaux putrides. Elles sont grises, cylindriques et épineuses, et munies d’un tube respiratoire rétractile de 2 à 3 cm de long à leur extrémité postérieure, d’où leur nom de « Vers à queue de Rat ».
L’espèce est cosmopolite en zone tempérée.

Bombus terrestris, le Bourdon terrestre

le 6 juillet 2019, dans Faune, Hyménoptères, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Bombus terrestris, le Bourdon terrestre -1-

Bombus terrestris, le Bourdon terrestre

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Ordre : Hymenoptera.
Sous-ordre : Apocrita.
Infra-ordre : Aculeata.
Super-famille : Apoidea.
Famille : Apidae.
Genre : Bombus.

Nom scientifique : Bombus terrestris (Linné, 1758).
Nom commun : Bourdon terrestre.

Le Bourdon terrestre (Bombus terrestris) est un Hyménoptère de la famille des Apidés (Apidae).
C’est un insecte de 11 à 23 mm caractérisé par son abdomen à l’extrémité blanche, d’où le surnom de « cul blanc ». Le collier et le 2ème segment abdominal sont orange ou jaune d’or.
Il a colonisé presque tous les milieux terrestres de plaine et moyenne montagne. C’est le Bourdon le plus commun en Europe.
Il est régulièrement élevé comme pollinisateur, notamment sous serre, où son comportement peu agressif et sa capacité à travailler dès l’aube et par temps froid sont très appréciée. Les Bourdons sont vendus dans des ruches contenant une ou plusieurs colonies. Il faut renouveler le couvain chaque année.
Il présenterait une importance croissante en matière de pollinisation, en raison notamment du recul des populations d’Abeilles sauvages et domestiques.
Le Bourdon terrestre est végétarien, il ne se nourrit que du nectar des fleurs et les larves se nourrissent du pollen récolté par les ouvrières.
L’un de ses prédateurs dans le milieu naturel est la Bondrée apivore (Pernis apivorus) (Linné, 1758), un rapace de taille moyenne. Des rongeurs (Campagnols) pillent ses nids. Il est également parasité par des acariens.
Il semble mieux résister que l’abeille aux modifications anthropiques de son environnement.

Bombus pratorum, le Bourdon des prés

le 4 juillet 2019, dans Faune, Hyménoptères, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Bombus pratorum, le Bourdon des prés -6-

Bombus pratorum, le Bourdon des prés

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Ordre : Hymenoptera.
Sous-ordre : Apocrita.
Infra-ordre : Aculeata.
Super-famille : Apoidea.
Famille : Apidae.
Genre : Bombus.

Nom scientifique : Bombus pratorum (Linné, 1761).
Nom(s) commun(s) : Bourdon des prés; Bourdon précoce.

Le Bourdon des prés (Bombus pratorum) est un Hyménoptère de la famille des Apidés (Apidae). L’espèce est commune partout en Europe Centrale et en France. Elle apparaît dès le mois de mars et jusqu’en juillet seulement. Habitat en terrain dégagé : orée des bois, prairies, jardins et parcs.
La reine mesure 15-17 mm, l’ouvrière 9-14 mm et le mâle 11-13 mm. Pilosité en partie noire avec une bande jaune à l’avant du thorax, une autre sur l’abdomen (parfois très étroites ou manquantes), les trois derniers segments abdominaux avec des poils roux. Tête et thorax du mâle couverts de poils jaune. Langue courte.

Cucullia verbasci, la Cucullie de la Molène -1-

Cucullia verbasci, la Cucullie de la Molène -1-

Cucullia verbasci, la Cucullie de la Molène -2-

Cucullia verbasci, la Cucullie de la Molène

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Ordre : Lepidoptera.
Sous-ordre : Ditrysia.
Super-famille : Noctuoidea.
Famille : Noctuidae.
Sous-famille : Cuculliinae.
Genre : Shargacucullia ou Cucullia.

Nom(s) scientifique(s) : Shargacucullia (Verbascullia) verbasci ; Cucullia verbasci Linné, 1758.
Nom(s) commun(s) : Cucullie de la Molène ; Cucullie du bouillon blanc ; la Brèche.

La Cucullie de la Molène (Cucullia verbasci) est un Lépidoptère de la famille des Noctuidés (Noctuidae), sous-famille des Cuculliinae. La chenille a une longueur maximale de 50 mm. Le tégument est blanc verdâtre à vert bleuté clair. Dorsalement on voit des bandes transversales jaunes avec des dessins noirs. Les flancs sont également ornés de tâches noires et jaunes. La tête est jaune mouchetée de noir. Quand elles sont inquiétées les chenilles font saillir leur osmeterium orangé (une glande odorante qui éloigne les prédateurs).
Les chenilles proviennent d’œufs pondus isolément en mai-juin. Une, deux ou trois générations par an selon les régions. L’éclosion a lieu environ une semaine après la ponte. Les chenilles ont une activité diurne. Le développement larvaire dure à peu près un mois. Selon les saisons le stade nymphal dure de trois semaines à tout l’hiver. Les papillons qui hivernent apparaissent l’année suivante, à partir de mars. Il est fréquent de rencontrer de nombreuses chenilles sur la même plante au revers des feuilles.
L’imago est un papillon nocturne de couleur brune d’une envergure de 45 à 50 mm, dont la beauté est bien en retrait de celle de la chenille.

Bombus pratorum, le Bourdon des prés

le 30 juin 2019, dans Faune, Hyménoptères, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Bombus pratorum, le Bourdon des prés -2-

Bombus pratorum, le Bourdon des prés

Bombus pratorum, le Bourdon des prés -2M-

Bombus pratorum, le Bourdon des prés

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Ordre : Hymenoptera.
Sous-ordre : Apocrita.
Infra-ordre : Aculeata.
Super-famille : Apoidea.
Famille : Apidae.
Genre : Bombus.

Nom scientifique : Bombus pratorum (Linné, 1761)
Nom(s) commun(s) : Bourdon des prés; Bourdon précoce.

Le Bourdon des prés (Bombus pratorum) est un Hyménoptère de la famille des Apidés (Apidae). L’espèce est commune partout en Europe Centrale et en France. Elle apparaît dès le mois de mars et jusqu’en juillet seulement.
Habitat en terrain dégagé : orée des bois, prairies, jardins et parcs.
La reine mesure 15-17 mm, l’ouvrière 9-14 mm et le mâle 11-13 mm. Pilosité en partie noire avec une bande jaune à l’avant du thorax, une autre sur l’abdomen (parfois très étroites ou manquantes), les trois derniers segments abdominaux avec des poils roux. Tête et thorax du mâle couverts de poils jaune. Langue courte.

error: Content is protected !!