Bombus pratorum, le Bourdon des prés

le 4 juillet 2019, dans Faune, Hyménoptères, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Bombus pratorum, le Bourdon des prés -6-

Bombus pratorum, le Bourdon des prés

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Ordre : Hymenoptera.
Sous-ordre : Apocrita.
Infra-ordre : Aculeata.
Super-famille : Apoidea.
Famille : Apidae.
Genre : Bombus.

Nom scientifique : Bombus pratorum (Linné, 1761).
Nom(s) commun(s) : Bourdon des prés; Bourdon précoce.

Le Bourdon des prés (Bombus pratorum) est un Hyménoptère de la famille des Apidés (Apidae). L’espèce est commune partout en Europe Centrale et en France. Elle apparaît dès le mois de mars et jusqu’en juillet seulement. Habitat en terrain dégagé : orée des bois, prairies, jardins et parcs.
La reine mesure 15-17 mm, l’ouvrière 9-14 mm et le mâle 11-13 mm. Pilosité en partie noire avec une bande jaune à l’avant du thorax, une autre sur l’abdomen (parfois très étroites ou manquantes), les trois derniers segments abdominaux avec des poils roux. Tête et thorax du mâle couverts de poils jaune. Langue courte.

Bombus pratorum, le Bourdon des prés

le 30 juin 2019, dans Faune, Hyménoptères, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Bombus pratorum, le Bourdon des prés -2-

Bombus pratorum, le Bourdon des prés

Bombus pratorum, le Bourdon des prés -2M-

Bombus pratorum, le Bourdon des prés

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Ordre : Hymenoptera.
Sous-ordre : Apocrita.
Infra-ordre : Aculeata.
Super-famille : Apoidea.
Famille : Apidae.
Genre : Bombus.

Nom scientifique : Bombus pratorum (Linné, 1761)
Nom(s) commun(s) : Bourdon des prés; Bourdon précoce.

Le Bourdon des prés (Bombus pratorum) est un Hyménoptère de la famille des Apidés (Apidae). L’espèce est commune partout en Europe Centrale et en France. Elle apparaît dès le mois de mars et jusqu’en juillet seulement.
Habitat en terrain dégagé : orée des bois, prairies, jardins et parcs.
La reine mesure 15-17 mm, l’ouvrière 9-14 mm et le mâle 11-13 mm. Pilosité en partie noire avec une bande jaune à l’avant du thorax, une autre sur l’abdomen (parfois très étroites ou manquantes), les trois derniers segments abdominaux avec des poils roux. Tête et thorax du mâle couverts de poils jaune. Langue courte.

Bombus pratorum, le Bourdon des prés

le 27 juin 2019, dans Faune, Hyménoptères, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Bombus pratorum, le Bourdon des prés -1-

Bombus pratorum, le Bourdon des prés

Bombus pratorum, le Bourdon des prés -1M-

Bombus pratorum, le Bourdon des prés

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Ordre : Hymenoptera.
Sous-ordre : Apocrita.
Infra-ordre : Aculeata.
Super-famille : Apoidea.
Famille : Apidae.
Genre : Bombus.

Nom scientifique : Bombus pratorum (Linné, 1761)
Nom(s) commun(s) : Bourdon des prés; Bourdon précoce.

Le Bourdon des prés (Bombus pratorum) est un Hyménoptère de la famille des Apidés (Apidae). L’espèce est commune partout en Europe Centrale et en France. Elle apparaît dès le mois de mars et jusqu’en juillet seulement.
Habitat en terrain dégagé : orée des bois, prairies, jardins et parcs.
La reine mesure 15-17 mm, l’ouvrière 9-14 mm et le mâle 11-13 mm. Pilosité en partie noire avec une bande jaune à l’avant du thorax, une autre sur l’abdomen (parfois très étroites ou manquantes), les trois derniers segments abdominaux avec des poils roux. Tête et thorax du mâle couverts de poils jaune. Langue courte.

Anthidium sp., l’Anthidie

le 8 février 2019, dans Faune, Hyménoptères, Insectes, Invertébrés, Non classé, par Alain Larivière
Anthidium sp., l'Anthidie -3-

Anthidium sp., l’Anthidie

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Ordre : Hymenoptera.
Sous-ordre : Apocrita.
Infra-ordre : Aculeata.
Super-famille : Apoidea.
Famille : Megachilidae.
Tribu : Anthidini.
Genre : Anthidium.

Nom scientifique : Anthidium Fabricius, 1804.
Nom(s) commun(s) : Anthidie ; Abeille solitaire.

Les Abeilles du genre Anthidium sont des Hyménoptères de la famille des Mégachilidés (Megachilidae) (anciennement Apidés). Les représentants de ce genre ont généralement une forme trapue et sont peu velus ; des taches jaunes, blanches ou rousses sur l’abdomen leur donnent un aspect de guêpes. Suivant leur mode de vie, on distingue deux groupes : les Anthidies cotonnières qui bâtissent leurs cellules avec des poils de végétaux, et celles qui, pour la construction, utilisent de la résine. Nids dans le sol, fissures de murs ou nids abandonnés d’autres Abeilles ; à la surface des troncs d’arbres, tiges de plantes, pierres ou rochers pour certaines espèces (Anthidiellum).
Suivant les espèces, la période de vol va de mai à septembre.
On rencontre les Anthidies dans les biotopes chauds et secs, à végétation basse, mais aussi gravières et friches ensoleillées, parfois jardins. On compte 14 espèces en France.

Anthidium sp., l’Anthidie

le 1 février 2019, dans Faune, Hyménoptères, Insectes, Invertébrés, par Alain Larivière
Anthidium sp., l'Anthidie -1-

Anthidium sp., l’Anthidie

 

Règne : Animalia.
Embranchement : Arthropoda.
Sous-embranchement : Hexapoda.
Classe : Insecta.
Sous-classe : Pterygota.
Infra-classe : Neoptera.
Ordre : Hymenoptera.
Sous-ordre : Apocrita.
Infra-ordre : Aculeata.
Super-famille : Apoidea.
Famille : Megachilidae.
Tribu : Anthidini.
Genre : Anthidium.

Nom scientifique : Anthidium Fabricius, 1805.
Nom commun : Anthidie ; Abeille solitaire.

Les Abeilles du genre Anthidium sont des Hyménoptères de la famille des Mégachilidés (Megachilidae) (anciennement Apidés). Les représentants de ce genre ont généralement une forme trapue et sont peu velus ; des taches jaunes, blanches ou rousses sur l’abdomen leur donnent un aspect de guêpes. Suivant leur mode de vie, on distingue deux groupes : les Anthidies cotonnières qui bâtissent leurs cellules avec des poils de végétaux, et celles qui, pour la construction, utilisent de la résine. Nids dans le sol, fissures de murs ou nids abandonnés d’autres Abeilles ; à la surface des troncs d’arbres, tiges de plantes, pierres ou rochers pour certaines espèces (Anthidiellum).
Suivant les espèces, la période de vol va de mai à septembre.
On rencontre les Anthidies dans les biotopes chauds et secs, à végétation basse, mais aussi gravières et friches ensoleillées, parfois jardins. On compte 14 espèces en France.

error: Content is protected !!