Helianthus annuus, le Tournesol

le 15 avril 2018, dans Au coeur des fleurs, Flore, par Alain Larivière
Helianthus annuus, le Tournesol -5-

Helianthus annuus, le Tournesol

 

Règne : Plantae.
Sous-règne : Tracheobionta.
Division : Magnoliophyta.
Classe : Magnoliopsida.
Ordre : Asterales.
Famille : Asteraceae.
Genre : Helianthus.

Nom scientifique : Helianthus annuus Linné, 1753.
Nom(s) commun(s) : grand-soleil, soleil des jardins, soleil commun, graine à perroquet, hélianthe.

Le Tournesol est une plante annuelle de la famille des Astéracées (= Composées) (Asteraceae), dont les fleurs sont groupées en capitules de grandes dimensions. Cette plante est très cultivée pour ses graines riches en huile (environ 40 % de leur composition) alimentaire de bonne qualité. Le Tournesol est, avec le Colza et l’Olivier, l’une des trois sources principales d’huile alimentaire en Europe.

Le mot « Tournesol » est emprunté à l’italien girasole, « qui tourne avec le soleil ».

C’est une grande plante annuelle, à tige très forte et peu ramifiée, pouvant atteindre jusqu’à 4 m de hauteur. Les feuilles simples, cordées (en forme de coeur), alternes, sauf à la base où elles sont parfois opposées, ont un pétiole plus ou moins long et sont rudes au toucher. Les capitules, réceptacles floraux charnus, qui ont tendance à se renverser après la floraison, peuvent atteindre 30 cm de largeur. Ils sont entourés d’un involucre à bractées ovales avec un sommet pointu. Les fleurs extérieures ligulées disposées sur un seul rang, sont généralement jaunes. Les fleurs centrales en tube sont jaune pâle ou rouge foncé chez les variétés anthocyanées. Les fruits sont des akènes surmontés par deux écailles en arête. La racine principale est pivotante.

La disposition des fleurs centrales (ou fleurons), ou des graines, sur le réceptacle dessine des spirales répondant aux règles de la phyllotaxie et tournant soit dans le sens des aiguilles d’une montre, soit en sens inverse. Les nombres de fleurons de chaque type de spirale sont constants et sont des nombres successifs de la suite de Fibonacci, par exemple 34/55 ou 55/89.

Le tournesol est sujet à l’héliotropisme avant la floraison. Ce phénomène agit sur la croissance de la tige en fonction de l’éclairement. Il permet aux feuilles de garder tout au long de la journée une exposition optimale au soleil. Au début de la floraison, la fleur pointe définitivement dans la direction Est/Sud-Est. Quand le tournesol est jeune, il pousse très vite au cours de la journée. Au fur et à mesure de sa croissance, il se tourne vers le soleil. Le côté à l’ombre poussant plus vite que le côté qui reçoit la lumière, sa tige se courbe en fonction du mouvement du soleil, donnant l’impression que la fleur suit le soleil. Cela est lié à l’auxine contenue dans la région apicale de la plante. Cette hormone, responsable de l’élongation cellulaire chez le végétal, migre vers le côté opposé à celui exposé au soleil. Les cellules sont donc plus grandes du côté ombragé que du côté ensoleillé, la tige va donc se courber vers le soleil, donnant l’impression que la plante s’oriente vers le soleil.

C’est une plante originaire de l’Ouest de l’Amérique du Nord : Est du Canada et des États-Unis, Centre et Sud des États-Unis, Nord du Mexique. Cultivée à l’origine par les Amérindiens, elle fut importée en Europe par les Espagnols au XVIe siècle. Sa culture se développa particulièrement en Russie. Elle est aujourd’hui largement répandue par la culture dans tous les continents.

Le genre Helianthus comprend une cinquantaine d’espèces, toutes originaires d’Amérique du Nord, dont le Topinambour (Helianthus tuberosus L.).

Pour plus d’informations : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tournesol

Helianthus annuus, le Tournesol

le 11 avril 2018, dans Au coeur des fleurs, Flore, par Alain Larivière
Helianthus annuus, le Tournesol -4-

Helianthus annuus, le Tournesol

 

Règne : Plantae.
Sous-règne : Tracheobionta.
Division : Magnoliophyta.
Classe : Magnoliopsida.
Ordre : Asterales.
Famille : Asteraceae.
Genre : Helianthus.

Nom scientifique : Helianthus annuus Linné, 1753.
Nom(s) commun(s) : grand-soleil, soleil des jardins, soleil commun, graine à perroquet, hélianthe.

Le Tournesol est une plante annuelle de la famille des Astéracées (= Composées) (Asteraceae), dont les fleurs sont groupées en capitules de grandes dimensions. Cette plante est très cultivée pour ses graines riches en huile (environ 40 % de leur composition) alimentaire de bonne qualité. Le Tournesol est, avec le Colza et l’Olivier, l’une des trois sources principales d’huile alimentaire en Europe.

Le mot « Tournesol » est emprunté à l’italien girasole, « qui tourne avec le soleil ».

C’est une grande plante annuelle, à tige très forte et peu ramifiée, pouvant atteindre jusqu’à 4 m de hauteur. Les feuilles simples, cordées (en forme de coeur), alternes, sauf à la base où elles sont parfois opposées, ont un pétiole plus ou moins long et sont rudes au toucher. Les capitules, réceptacles floraux charnus, qui ont tendance à se renverser après la floraison, peuvent atteindre 30 cm de largeur. Ils sont entourés d’un involucre à bractées ovales avec un sommet pointu. Les fleurs extérieures ligulées disposées sur un seul rang, sont généralement jaunes. Les fleurs centrales en tube sont jaune pâle ou rouge foncé chez les variétés anthocyanées. Les fruits sont des akènes surmontés par deux écailles en arête. La racine principale est pivotante.

La disposition des fleurs centrales (ou fleurons), ou des graines, sur le réceptacle dessine des spirales répondant aux règles de la phyllotaxie et tournant soit dans le sens des aiguilles d’une montre, soit en sens inverse. Les nombres de fleurons de chaque type de spirale sont constants et sont des nombres successifs de la suite de Fibonacci, par exemple 34/55 ou 55/89.

Le Tournesol est sujet à l’héliotropisme avant la floraison. Ce phénomène agit sur la croissance de la tige en fonction de l’éclairement. Il permet aux feuilles de garder tout au long de la journée une exposition optimale au soleil. Au début de la floraison, la fleur pointe définitivement dans la direction Est/Sud-Est. Quand le tournesol est jeune, il pousse très vite au cours de la journée. Au fur et à mesure de sa croissance, il se tourne vers le soleil. Le côté à l’ombre poussant plus vite que le côté qui reçoit la lumière, sa tige se courbe en fonction du mouvement du soleil, donnant l’impression que la fleur suit le soleil. Cela est lié à l’auxine contenue dans la région apicale de la plante. Cette hormone, responsable de l’élongation cellulaire chez le végétal, migre vers le côté opposé à celui exposé au soleil. Les cellules sont donc plus grandes du côté ombragé que du côté ensoleillé, la tige va donc se courber vers le soleil, donnant l’impression que la plante s’oriente vers le soleil.

C’est une plante originaire de l’Ouest de l’Amérique du Nord : Est du Canada et des États-Unis, Centre et Sud des États-Unis, Nord du Mexique. Cultivée à l’origine par les Amérindiens, elle fut importée en Europe par les Espagnols au XVIe siècle. Sa culture se développa particulièrement en Russie. Elle est aujourd’hui largement répandue par la culture dans tous les continents.

Le genre Helianthus comprend une cinquantaine d’espèces, toutes originaires d’Amérique du Nord, dont le Topinambour (Helianthus tuberosus L.).

Pour plus d’informations : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tournesol

Helianthus annuus, le Tournesol

le 8 avril 2018, dans Au coeur des fleurs, Flore, par Alain Larivière
Helianthus annuus, le Tournesol -3-

Helianthus annuus, le Tournesol

 

Règne : Plantae.
Sous-règne : Tracheobionta.
Division : Magnoliophyta.
Classe : Magnoliopsida.
Ordre : Asterales.
Famille : Asteraceae.
Genre : Helianthus.

Nom scientifique : Helianthus annuus Linné, 1753.
Nom(s) commun(s) : grand-soleil, soleil des jardins, soleil commun, graine à perroquet, hélianthe.

Le Tournesol est une plante annuelle de la famille des Astéracées (= Composées) (Asteraceae), dont les fleurs sont groupées en capitules de grandes dimensions. Cette plante est très cultivée pour ses graines riches en huile (environ 40 % de leur composition) alimentaire de bonne qualité. Le Tournesol est, avec le Colza et l’Olivier, l’une des trois sources principales d’huile alimentaire en Europe.

Le mot « Tournesol » est emprunté à l’italien girasole, « qui tourne avec le soleil ».

C’est une grande plante annuelle, à tige très forte et peu ramifiée, pouvant atteindre jusqu’à 4 m de hauteur. Les feuilles simples, cordées (en forme de coeur), alternes, sauf à la base où elles sont parfois opposées, ont un pétiole plus ou moins long et sont rudes au toucher. Les capitules, réceptacles floraux charnus, qui ont tendance à se renverser après la floraison, peuvent atteindre 30 cm de largeur. Ils sont entourés d’un involucre à bractées ovales avec un sommet pointu. Les fleurs extérieures ligulées disposées sur un seul rang, sont généralement jaunes. Les fleurs centrales en tube sont jaune pâle ou rouge foncé chez les variétés anthocyanées. Les fruits sont des akènes surmontés par deux écailles en arête. La racine principale est pivotante.

La disposition des fleurs centrales (ou fleurons), ou des graines, sur le réceptacle dessine des spirales répondant aux règles de la phyllotaxie et tournant soit dans le sens des aiguilles d’une montre, soit en sens inverse. Les nombres de fleurons de chaque type de spirale sont constants et sont des nombres successifs de la suite de Fibonacci, par exemple 34/55 ou 55/89.

Le Tournesol est sujet à l’héliotropisme avant la floraison. Ce phénomène agit sur la croissance de la tige en fonction de l’éclairement. Il permet aux feuilles de garder tout au long de la journée une exposition optimale au soleil. Au début de la floraison, la fleur pointe définitivement dans la direction Est/Sud-Est. Quand le tournesol est jeune, il pousse très vite au cours de la journée. Au fur et à mesure de sa croissance, il se tourne vers le soleil. Le côté à l’ombre poussant plus vite que le côté qui reçoit la lumière, sa tige se courbe en fonction du mouvement du soleil, donnant l’impression que la fleur suit le soleil. Cela est lié à l’auxine contenue dans la région apicale de la plante. Cette hormone, responsable de l’élongation cellulaire chez le végétal, migre vers le côté opposé à celui exposé au soleil. Les cellules sont donc plus grandes du côté ombragé que du côté ensoleillé, la tige va donc se courber vers le soleil, donnant l’impression que la plante s’oriente vers le soleil.

C’est une plante originaire de l’Ouest de l’Amérique du Nord : Est du Canada et des États-Unis, Centre et Sud des États-Unis, Nord du Mexique. Cultivée à l’origine par les Amérindiens, elle fut importée en Europe par les Espagnols au XVIe siècle. Sa culture se développa particulièrement en Russie. Elle est aujourd’hui largement répandue par la culture dans tous les continents.

Le genre Helianthus comprend une cinquantaine d’espèces, toutes originaires d’Amérique du Nord, dont le Topinambour (Helianthus tuberosus L.).

Pour plus d’informations : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tournesol

 

Helianthus annuus, le Tournesol

le 6 avril 2018, dans Au coeur des fleurs, Flore, par Alain Larivière
Helianthus annuus, le Tournesol -2-

Helianthus annuus, le Tournesol

 

Règne : Plantae.
Sous-règne : Tracheobionta.
Division : Magnoliophyta.
Classe : Magnoliopsida.
Ordre : Asterales.
Famille : Asteraceae.
Genre : Helianthus.

Nom scientifique : Helianthus annuus Linné, 1753.
Nom(s) commun(s) : grand-soleil, soleil des jardins, soleil commun, graine à perroquet, hélianthe.

Le Tournesol est une plante annuelle de la famille des Astéracées (= Composées) (Asteraceae), dont les fleurs sont groupées en capitules de grandes dimensions. Cette plante est très cultivée pour ses graines riches en huile (environ 40 % de leur composition) alimentaire de bonne qualité. Le Tournesol est, avec le Colza et l’Olivier, l’une des trois sources principales d’huile alimentaire en Europe.

Le mot « Tournesol » est emprunté à l’italien girasole, « qui tourne avec le soleil ».

C’est une grande plante annuelle, à tige très forte et peu ramifiée, pouvant atteindre jusqu’à 4 m de hauteur. Les feuilles simples, cordées (en forme de coeur), alternes, sauf à la base où elles sont parfois opposées, ont un pétiole plus ou moins long et sont rudes au toucher. Les capitules, réceptacles floraux charnus, qui ont tendance à se renverser après la floraison, peuvent atteindre 30 cm de largeur. Ils sont entourés d’un involucre à bractées ovales avec un sommet pointu. Les fleurs extérieures ligulées disposées sur un seul rang, sont généralement jaunes. Les fleurs centrales en tube sont jaune pâle ou rouge foncé chez les variétés anthocyanées. Les fruits sont des akènes surmontés par deux écailles en arête. La racine principale est pivotante.

La disposition des fleurs centrales (ou fleurons), ou des graines, sur le réceptacle dessine des spirales répondant aux règles de la phyllotaxie et tournant soit dans le sens des aiguilles d’une montre, soit en sens inverse. Les nombres de fleurons de chaque type de spirale sont constants et sont des nombres successifs de la suite de Fibonacci, par exemple 34/55 ou 55/89.

Le Tournesol est sujet à l’héliotropisme avant la floraison. Ce phénomène agit sur la croissance de la tige en fonction de l’éclairement. Il permet aux feuilles de garder tout au long de la journée une exposition optimale au soleil. Au début de la floraison, la fleur pointe définitivement dans la direction Est/Sud-Est. Quand le tournesol est jeune, il pousse très vite au cours de la journée. Au fur et à mesure de sa croissance, il se tourne vers le soleil. Le côté à l’ombre poussant plus vite que le côté qui reçoit la lumière, sa tige se courbe en fonction du mouvement du soleil, donnant l’impression que la fleur suit le soleil. Cela est lié à l’auxine contenue dans la région apicale de la plante. Cette hormone, responsable de l’élongation cellulaire chez le végétal, migre vers le côté opposé à celui exposé au soleil. Les cellules sont donc plus grandes du côté ombragé que du côté ensoleillé, la tige va donc se courber vers le soleil, donnant l’impression que la plante s’oriente vers le soleil.

C’est une plante originaire de l’Ouest de l’Amérique du Nord : Est du Canada et des États-Unis, Centre et Sud des États-Unis, Nord du Mexique. Cultivée à l’origine par les Amérindiens, elle fut importée en Europe par les Espagnols au XVIe siècle. Sa culture se développa particulièrement en Russie. Elle est aujourd’hui largement répandue par la culture dans tous les continents.

Le genre Helianthus comprend une cinquantaine d’espèces, toutes originaires d’Amérique du Nord, dont le Topinambour (Helianthus tuberosus L.).

Pour plus d’informations : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tournesol

Helianthus annuus, le Tournesol

le 1 avril 2018, dans Au coeur des fleurs, Flore, par Alain Larivière
Helianthus annuus, le Tournesol -1-

Helianthus annuus, le Tournesol

 

Règne : Plantae.
Sous-règne : Tracheobionta.
Division : Magnoliophyta.
Classe : Magnoliopsida.
Ordre : Asterales.
Famille : Asteraceae.
Genre : Helianthus.

Nom scientifique : Helianthus annuus Linné, 1753.
Nom(s) commun(s) : grand-soleil, soleil des jardins, soleil commun, graine à perroquet, hélianthe.

Le Tournesol est une plante annuelle de la famille des Astéracées (= Composées) (Asteraceae), dont les fleurs sont groupées en capitules de grandes dimensions. Cette plante est très cultivée pour ses graines riches en huile (environ 40 % de leur composition) alimentaire de bonne qualité. Le Tournesol est, avec le Colza et l’Olivier, l’une des trois sources principales d’huile alimentaire en Europe.

Le mot « Tournesol » est emprunté à l’italien girasole, « qui tourne avec le soleil ».

C’est une grande plante annuelle, à tige très forte et peu ramifiée, pouvant atteindre jusqu’à 4 m de hauteur. Les feuilles simples, cordées (en forme de coeur), alternes, sauf à la base où elles sont parfois opposées, ont un pétiole plus ou moins long et sont rudes au toucher. Les capitules, réceptacles floraux charnus, qui ont tendance à se renverser après la floraison, peuvent atteindre 30 cm de largeur. Ils sont entourés d’un involucre à bractées ovales avec un sommet pointu. Les fleurs extérieures ligulées disposées sur un seul rang, sont généralement jaunes. Les fleurs centrales en tube sont jaune pâle ou rouge foncé chez les variétés anthocyanées. Les fruits sont des akènes surmontés par deux écailles en arête. La racine principale est pivotante.

La disposition des fleurs centrales (ou fleurons), ou des graines, sur le réceptacle dessine des spirales répondant aux règles de la phyllotaxie et tournant soit dans le sens des aiguilles d’une montre, soit en sens inverse. Les nombres de fleurons de chaque type de spirale sont constants et sont des nombres successifs de la suite de Fibonacci, par exemple 34/55 ou 55/89.

Le Tournesol est sujet à l’héliotropisme avant la floraison. Ce phénomène agit sur la croissance de la tige en fonction de l’éclairement. Il permet aux feuilles de garder tout au long de la journée une exposition optimale au soleil. Au début de la floraison, la fleur pointe définitivement dans la direction Est/Sud-Est. Quand le tournesol est jeune, il pousse très vite au cours de la journée. Au fur et à mesure de sa croissance, il se tourne vers le soleil. Le côté à l’ombre poussant plus vite que le côté qui reçoit la lumière, sa tige se courbe en fonction du mouvement du soleil, donnant l’impression que la fleur suit le soleil. Cela est lié à l’auxine contenue dans la région apicale de la plante. Cette hormone, responsable de l’élongation cellulaire chez le végétal, migre vers le côté opposé à celui exposé au soleil. Les cellules sont donc plus grandes du côté ombragé que du côté ensoleillé, la tige va donc se courber vers le soleil, donnant l’impression que la plante s’oriente vers le soleil.

C’est une plante originaire de l’Ouest de l’Amérique du Nord : Est du Canada et des États-Unis, Centre et Sud des États-Unis, Nord du Mexique. Cultivée à l’origine par les Amérindiens, elle fut importée en Europe par les Espagnols au XVIe siècle. Sa culture se développa particulièrement en Russie. Elle est aujourd’hui largement répandue par la culture dans tous les continents.

Le genre Helianthus comprend une cinquantaine d’espèces, toutes originaires d’Amérique du Nord, dont le Topinambour (Helianthus tuberosus L.).

Pour plus d’informations : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tournesol

Taraxacum officinale, le Pissenlit

le 20 février 2018, dans Au coeur des fleurs, Flore, par Alain Larivière
Taraxacum officinale, le Pissenlit -14-

Taraxacum officinale, le Pissenlit

 

Règne : Plantae.
Sous-règne : Tracheobionta.
Division : Magnoliophyta.
Classe : Magnoliopsida.
Sous-classe : Asteridae.
Ordre : Asterales.
Famille : Asteraceae.
Genre : Taraxacum.

Nom scientifique : Taraxacum officinale Weber ex F.H.Wigg., 1780
Nom commun : Pissenlit commun.

Le Pissenlit commun (Taraxacum officinale) est une plante herbacée vivace de la famille des Astéracées (Asteraceae) (= Composées). Cette famille comprend de nombreuses espèces très difficiles à déterminer car elles hybrident entre elles. Le groupe « Pissenlit » au sens strict comprend déjà plus de 200 espèces en Europe.
On appelle « Pissenlit » diverses plantes à tige généralement creuse et dont l’inflorescence est un capitule plat et jaune. Ce capitule est généralement à fleurons ligulés. C’est la couleur jaune du capitule et sa forme plate qui déterminent généralement l’emploi du nom « Pissenlit ». Ce sont des plantes de plein soleil ou mi-ombre, à racine charnue pénétrant profondément dans le sol (plus de 50 cm), ce qui leur permet de résister au gel intense des régions froides.
Il existe des genres dont les feuilles ou les capitules (souvent jaunes) ressemblent à ceux des Pissenlits communs :
 Hypochaeris (les porcelles) 
; Leontodon (les liondents) notamment Leontodon saxatilis, le léontodon-faux-pissenlit 
; Crepis (les crépides) 
; Pilosella (les piloselles)
 ; Hieracium (les épervières) notamment Hieracium taraxacifolium, l’épervière à feuilles de pissenlit ; 
Picris (les picrides).

error: Content is protected !!