Centaurea cyanus, le Bleuet

le 15 mai 2019, dans Au coeur des fleurs, Flore, Textures végétales, par Alain Larivière
Centaurea cyanus, le Bleuet -4-

Centaurea cyanus, le Bleuet

Centaurea cyanus, le Bleuet -4R-

Centaurea cyanus, le Bleuet

 

Règne : Plantae
Sous-règne : Tracheobionta.
Division : Magnoliophyta.
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Asterales.
Famille : Asteraceae.
Genre : Centaurea.

Nom scientifique : Centaurea cyanus Linné, 1753.
Nom(s) commun(s) : Bleuet des champs ; aubifoin ; bluet ; blavelle ; casse lunettes ; Centaurée bleuet.

La Centaurée ou Bleuet des champs (Centaurea cyanus) est une plante annuelle ou bisannuelle de la famille des Astéracées (Asteraceae).

Tiges anguleuses et ramifiées de couleur verte grisâtre, d’aspect velouté. Feuilles alternes, les supérieures lancéolées, les inférieures pennatilobées. Fleurs doubles en capitule de 2 à 3,5 cm portées par de longs pédoncules, aux fleurons périphériques étalés. Sous le capitule, s’observent des bractées à bords ciliés (cils courts et réguliers, généralement bruns). Existe en différents coloris : bleu, blanc, rose, violet. La floraison a lieu entre mai et juillet. Hauteur : 20 à 80 cm.
On rencontre l’espèce dans les champs de céréales, friches, bords de chemins et jardins. Depuis l’Age de pierre cette plante est adventice des cultures, mais important recul des populations depuis plusieurs décennies à cause des traitements herbicides.
La décoction de bleuet était prescrite en cas d’irritation des yeux et des paupières et pour lutter contre la conjonctivite, et plus généralement pour les inflammations de la peau et des muqueuses ainsi qu’en cosmétologie.
Les fleurs comestibles s’utilisent dans les desserts (mousses, salades de fruits ou gâteaux).

Centaurea cyanus, le Bleuet

le 11 mai 2019, dans Au coeur des fleurs, Flore, Textures végétales, par Alain Larivière
Centaurea cyanus, le Bleuet -1-

Centaurea cyanus, le Bleuet

Centaurea cyanus, le Bleuet -2-

Centaurea cyanus, le Bleuet

 

 

Règne : Plantae
Sous-règne : Tracheobionta.
Division : Magnoliophyta.
Classe : Magnoliopsida
Ordre : Asterales.
Famille : Asteraceae.
Genre : Centaurea.

Nom scientifique : Centaurea cyanus Linné, 1753.
Nom(s) commun(s) : Bleuet des champs ; aubifoin ; bluet ; blavelle ; casse lunettes ; Centaurée bleuet.

La Centaurée ou Bleuet des champs (Centaurea cyanus) est une plante annuelle ou bisannuelle de la famille des Astéracées (Asteraceae).

Tiges anguleuses et ramifiées de couleur verte grisâtre, d’aspect velouté. Feuilles alternes, les supérieures lancéolées, les inférieures pennatilobées. Fleurs doubles en capitule de 2 à 3,5 cm portées par de longs pédoncules, aux fleurons périphériques étalés. Sous le capitule, s’observent des bractées à bords ciliés (cils courts et réguliers, généralement bruns). Existe en différents coloris : bleu, blanc, rose, violet. La floraison a lieu entre mai et juillet. Hauteur : 20 à 80 cm.
On rencontre l’espèce dans les champs de céréales, friches, bords de chemins et jardins. Depuis l’Age de pierre cette plante est adventice des cultures, mais important recul des populations depuis plusieurs décennies à cause des traitements herbicides.
La décoction de bleuet était prescrite en cas d’irritation des yeux et des paupières et pour lutter contre la conjonctivite, et plus généralement pour les inflammations de la peau et des muqueuses ainsi qu’en cosmétologie.
Les fleurs comestibles s’utilisent dans les desserts (mousses, salades de fruits ou gâteaux).

Papaver rhoeas, le Coquelicot

le 28 juin 2018, dans Flore, Paysages et biotopes, Textures végétales, par Alain Larivière
Papaver rhoeas, le Coquelicot -50-

Papaver rhoeas, le Coquelicot -50-

 

Règne : Plantae.
Sous-règne : Tracheobionta.
Division : Magnoliophyta.
Classe : Magnoliopsida.
Sous-classe : Magnoliidae.
Ordre : Papaverales.
Famille : Papaveraceae.
Genre : Papaver.

Nom scientifique : Papaver rhoeas Linné, 1753.
Nom(s) commun(s) : Coquelicot ; Ponceau ; Pavot coquelicot ; Pavot rouge.

Le Coquelicot (Papaver rhoeas) est une plante annuelle de la famille des Papavéracées (Papaveraceae).
C’est une plante de taille moyenne, duveteuse, avec des tiges rugueuses souvent ramifiées. Les fleurs, de 7 à 10 cm de diamètre, sont écarlates avec une tache noire au centre et des anthères bleuâtres.
Les feuilles, généralement sessiles et alternes sont découpées en lobes étroits et dentés. Les fleurs comportent quatre pétales un peu froissés qui se recouvrent peu. Leurs nombreuses étamines ont des anthères noir bleuté. Les fruits (à ne pas confondre avec les fleurs en boutons) sont des capsules glabres contenant une grande quantité de graines.
Sont très proches du Coquelicot et souvent confondues avec lui deux espèces de Pavots, P. dubium, ou Pavot douteux, aux fleurs plus claires, aux étamines jaunes et aux capsules glabres allongées, et P. hybridum (Pavot hybride), dont les pétales sont foncés et surtout les capsules sont ovales, globuleuses et deux fois plus longues que larges, à poils raides jaunes et denses pour certains, étalés et arqués pour d’autres (les taches noires à la base des pétales ne sont pas caractéristiques du Pavot hybride). Autre espèce voisine, P. argemone (Pavot argémone), de petite taille et dont les pétales ne se chevauchent pas.
Le sommet du fruit du coquelicot est percé d’une série d’ouvertures par lesquelles s’échappent les graines, comme les grains de sel hors de la salière à couvercle perforé.
Lorsqu’on la coupe, elle laisse échapper un suc laiteux, comme les autres pavots.
Plante messicole que les herbicides ont chassé, elle revient depuis quelques années avec la limitation des traitements.
On rencontre cette espèce, en grand nombre, dans les terrains cultivés (champs de Céréales) ou en friches, les bords des routes.

Papaver rhoeas, le Coquelicot

le 24 juin 2018, dans Au coeur des fleurs, Flore, par Alain Larivière
Papaver rhoeas, le Coquelicot -46-

Papaver rhoeas, le Coquelicot

 

Règne : Plantae.
Sous-règne : Tracheobionta.
Division : Magnoliophyta.
Classe : Magnoliopsida.
Sous-classe : Magnoliidae.
Ordre : Papaverales.
Famille : Papaveraceae.
Genre : Papaver.

Nom scientifique : Papaver rhoeas Linné, 1753.
Nom(s) commun(s) : Coquelicot ; Ponceau ; Pavot coquelicot ; Pavot rouge.

Le Coquelicot (Papaver rhoeas) est une plante annuelle de la famille des Papavéracées (Papaveraceae).
C’est une plante de taille moyenne, duveteuse, avec des tiges rugueuses souvent ramifiées. Les fleurs, de 7 à 10 cm de diamètre, sont écarlates avec une tache noire au centre et des anthères bleuâtres.
Les feuilles, généralement sessiles et alternes sont découpées en lobes étroits et dentés. Les fleurs comportent quatre pétales un peu froissés qui se recouvrent peu. Leurs nombreuses étamines ont des anthères noir bleuté. Les fruits (à ne pas confondre avec les fleurs en boutons) sont des capsules glabres contenant une grande quantité de graines.
Sont très proches du Coquelicot et souvent confondues avec lui deux espèces de Pavots, P. dubium, ou Pavot douteux, aux fleurs plus claires, aux étamines jaunes et aux capsules glabres allongées, et P. hybridum (Pavot hybride), dont les pétales sont foncés et surtout les capsules sont ovales, globuleuses et deux fois plus longues que larges, à poils raides jaunes et denses pour certains, étalés et arqués pour d’autres (les taches noires à la base des pétales ne sont pas caractéristiques du Pavot hybride). Autre espèce voisine, P. argemone (Pavot argémone), de petite taille et dont les pétales ne se chevauchent pas.
Le sommet du fruit du coquelicot est percé d’une série d’ouvertures par lesquelles s’échappent les graines, comme les grains de sel hors de la salière à couvercle perforé.
Lorsqu’on la coupe, elle laisse échapper un suc laiteux, comme les autres pavots.
Plante messicole que les herbicides ont chassé, elle revient depuis quelques années avec la limitation des traitements.
On rencontre cette espèce, en grand nombre, dans les terrains cultivés (champs de Céréales) ou en friches, les bords des routes.

Papaver rhoeas, le Coquelicot

le 22 juin 2018, dans Au coeur des fleurs, Flore, par Alain Larivière
Papaver rhoeas, le Coquelicot -41-

Papaver rhoeas, le Coquelicot -41-

 

Règne : Plantae.
Sous-règne : Tracheobionta.
Division : Magnoliophyta.
Classe : Magnoliopsida.
Sous-classe : Magnoliidae.
Ordre : Papaverales.
Famille : Papaveraceae.
Genre : Papaver.

Nom scientifique : Papaver rhoeas Linné, 1753.
Nom(s) commun(s) : Coquelicot ; Ponceau ; Pavot coquelicot ; Pavot rouge.

Le Coquelicot (Papaver rhoeas) est une plante annuelle de la famille des Papavéracées (Papaveraceae).
C’est une plante de taille moyenne, duveteuse, avec des tiges rugueuses souvent ramifiées. Les fleurs, de 7 à 10 cm de diamètre, sont écarlates avec une tache noire au centre et des anthères bleuâtres.
Les feuilles, généralement sessiles et alternes sont découpées en lobes étroits et dentés. Les fleurs comportent quatre pétales un peu froissés qui se recouvrent peu. Leurs nombreuses étamines ont des anthères noir bleuté. Les fruits (à ne pas confondre avec les fleurs en boutons) sont des capsules glabres contenant une grande quantité de graines.
Sont très proches du Coquelicot et souvent confondues avec lui deux espèces de Pavots, P. dubium, ou Pavot douteux, aux fleurs plus claires, aux étamines jaunes et aux capsules glabres allongées, et P. hybridum (Pavot hybride), dont les pétales sont foncés et surtout les capsules sont ovales, globuleuses et deux fois plus longues que larges, à poils raides jaunes et denses pour certains, étalés et arqués pour d’autres (les taches noires à la base des pétales ne sont pas caractéristiques du Pavot hybride). Autre espèce voisine, P. argemone (Pavot argémone), de petite taille et dont les pétales ne se chevauchent pas.
Le sommet du fruit du coquelicot est percé d’une série d’ouvertures par lesquelles s’échappent les graines, comme les grains de sel hors de la salière à couvercle perforé.
Lorsqu’on la coupe, elle laisse échapper un suc laiteux, comme les autres pavots.
Plante messicole que les herbicides ont chassé, elle revient depuis quelques années avec la limitation des traitements.
On rencontre cette espèce, en grand nombre, dans les terrains cultivés (champs de Céréales) ou en friches, les bords des routes.

error: Content is protected !!