Les tombes de l’oubli : Sombre tombeau

le 29 novembre 2020, dans Graphisme, Les tombes de l'oubli, Reportages, par Alain Larivière
Les tombes de l'oubli : Sombre tombeau -37-

Les tombes de l’oubli : Sombre tombeau

 

Reportage sur les sépultures abandonnées et le thème de l’oubli.

Le travail photographique montre des tombes abandonnées, délabrées, où même la notion de concession perpétuelle n’a plus cours pour les plus anciennes. A ces sépultures on ne peut dissocier la notion d’oubli, d’où le titre de la série.
Après la disparition physique des défunts vient celle de leur identité qui, sur de nombreuses tombes, ou ce qu’il en reste, n’apparait plus. Alors il n’y a plus trace du passage des personnes sur terre : c’est l’oubli à perpétuité.
L’éternité des âmes errantes.
« La mort, si nous voulons nommer ainsi cette irréalité, est la chose la plus redoutable. »
Hegel, La Phénoménologie de l’Esprit, 1807.
Qu’est-ce donc qu’oublier si ce n’est pas mourir ?
Musset (Alfred de)

Mots Tag:
 
Les Grands Thermes font le show -3-

Les Grands Thermes font le show

 

Les Grands Thermes font le show

La façade des Grands Thermes mise en lumière. Du 23 août jusqu’au 20 septembre 2020, grâce au mapping*, la façade des Grands Thermes s’est illuminée tous les soirs, à la tombée de la nuit.
Cette création artistique retraçait la le capital historique et culturel de la commune de Châtel-Guyon.

* Le mapping vidéo, également appelé fresque lumineuse ou projection illusionniste au Québec, est une technologie multimédia permettant de projeter de la lumière ou des vidéos sur des volumes, de recréer des images de grande taille sur des structures en relief, tels des monuments, ou de recréer des univers à 360°.
Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mapping_vidéo

Les tombes de l’oubli : Sombre tombeau

le 27 novembre 2020, dans Graphisme, Les tombes de l'oubli, Reportages, par Alain Larivière
Les tombes de l'oubli : Sombre tombeau -36-

Les tombes de l’oubli : Sombre tombeau

 

Reportage sur les sépultures abandonnées et le thème de l’oubli.

Le travail photographique montre des tombes abandonnées, délabrées, où même la notion de concession perpétuelle n’a plus cours pour les plus anciennes. A ces sépultures on ne peut dissocier la notion d’oubli, d’où le titre de la série.
Après la disparition physique des défunts vient celle de leur identité qui, sur de nombreuses tombes, ou ce qu’il en reste, n’apparait plus. Alors il n’y a plus trace du passage des personnes sur terre : c’est l’oubli à perpétuité.
L’éternité des âmes errantes.
« La mort, si nous voulons nommer ainsi cette irréalité, est la chose la plus redoutable. »
Hegel, La Phénoménologie de l’Esprit, 1807.
Qu’est-ce donc qu’oublier si ce n’est pas mourir ?
Musset (Alfred de)

Mots Tag:
 
Les Grands Thermes font le show-2-

Les Grands Thermes font le show

 

Les Grands Thermes font le show

La façade des Grands Thermes mise en lumière. Du 23 août jusqu’au 20 septembre 2020, grâce au mapping*, la façade des Grands Thermes s’est illuminée tous les soirs, à la tombée de la nuit.
Cette création artistique retraçait la le capital historique et culturel de la commune de Châtel-Guyon.

* Le mapping vidéo, également appelé fresque lumineuse ou projection illusionniste au Québec, est une technologie multimédia permettant de projeter de la lumière ou des vidéos sur des volumes, de recréer des images de grande taille sur des structures en relief, tels des monuments, ou de recréer des univers à 360°.
Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mapping_vidéo

Les tombes de l'oubli : Que reste-t-il de nos vie -35-

Les tombes de l’oubli : Que reste-t-il de nos vies ?

 

 

Reportage sur les sépultures abandonnées et le thème de l’oubli.

Le travail photographique montre des tombes abandonnées, délabrées, où même la notion de concession perpétuelle n’a plus cours pour les plus anciennes. A ces sépultures on ne peut dissocier la notion d’oubli, d’où le titre de la série.
Après la disparition physique des défunts vient celle de leur identité qui, sur de nombreuses tombes, ou ce qu’il en reste, n’apparait plus. Alors il n’y a plus trace du passage des personnes sur terre : c’est l’oubli à perpétuité.
L’éternité des âmes errantes.
« La mort, si nous voulons nommer ainsi cette irréalité, est la chose la plus redoutable. »
Hegel, La Phénoménologie de l’Esprit, 1807.
Qu’est-ce donc qu’oublier si ce n’est pas mourir ?
Musset (Alfred de)

Mots Tag:
 
error: Content is protected !!